Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Amis de Saint Exupère fêtent leurs vingt ans

Orgue et plafond peint de St Exupère

L’association a été fondée en mars 2000, pour assurer la maintenance et la mise en valeur des biens affectés par la Mairie à la Paroisse Saint Exupère. Elle est placée sous le régime de la loi du 1er juillet 1901.
Le lieu de culte édifié par les Carmes Déchaussés sous le règne de Louis XIII était alors placé sous le patronage de Saint Joseph dont la statue orne toujours la façade.
L'association effectue des recherches en partenariat avec les principaux acteurs de la conservation du Patrimoine. Elle prépare, des animations ciblées des conférences thématiques et propose des visites accompagnées de documents illustrés. L’église a été classée à l’inventaire des monuments historiques en 1974. Nombre des œuvres qu'elle abrite sont aussi protégées.

Mise en valeur du patrimoine instrumental

L’orgue actuel a bénéficié entre 2004 et 2014 de travaux de maintenance dont l’association a assuré la moitié du financement. Elle a aussi accompagné les démarches en vue du classement de l'instrument au titre des monuments historiques obtenu en 2017. Nous devons aux facteurs POIRIER (1870) et PUGET (Théodore et Fils 1886) l'originalité de sa conception et la qualité de son matériel sonore.
En 1887, le clocher a été doté d’un carillon de 14 cloches modernisé en 2005. Cela a permis aux Amis de Saint Exupère de lui donner une coloration festive en organisant des concerts de carillon. Le Beffroi peut accueillir une gamme supplémentaire de six cloches qui attendent un parrainage.

Traverser quatre siècles d'histoire

Les Carmes  Déchaussés, premiers occupants du site disposaient bien évidemment de cloches pour appeler à la prière. Leur clocher ne ressemblait pourtant en rien à celui que nous connaissons. C'est qu’il avait été mis à bas par la tempête révolutionnaire de 1794 et bientôt effacé des mémoires. La découverte, au début du 21éme siècle, d’un dessin publié en 1775, a permis de rétablir le décor de l'époque et d'inciter à la prudence les «passeurs de mémoire».
La nef et le sanctuaire que le visiteur découvre ont fait l'objet d’une importante restauration à partir de 1807. Jacques Pascal VIREBENT en est l'auteur. Il a tenté de sauvegarder le décor baroque originel et de le prolonger dans l'esprit du temps, particulièrement en ce qui concerne la chapelle haute dédiée à Notre Dame du Mont Carmel. Ce cadre prestigieux accueille régulière-ment des manifesta-tions culturelles compatibles avec la vocation du site.

Un fleuron du faubourg St Michel

Si l’on excepte la chapelle des Carmélites  où le culte n’est plus assuré, Saint Exupère est la seule église toulousaine de style baroque. Un décor de gypserie d’une grande richesse se développe au dos de la façade et tout autour de la nef.
Les œuvres commandées par les Carmes aux artistes de leur temps furent confisquées en 1794 au profit du Musée naissant des Augustins. Seule la transverbération de Sainte Thérèse d'Avila a retrouvé sa place dans la nef. Les œuvres présentées aujourd'hui constituent néanmoins un intéressant panorama de la peinture toulousaine du 17éme au 19éme siècle.
Les Amis de St Exupère ont fait un travail remarquable qu'il faut continuer. Ils attendent une relève pour poursuivre la remise en valeur du site.

Contact : tel : 05 61 20 34 83
6 rue Lamarck
mail :  jean.viratel@wanadoo.fr
http://amis-st-exupere.over-blog.com/

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article