Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les zones de circulation particulière

Notre quartier bénéficie de « zones de circulation particulières » prévues par le code de la route : des zones 30, des zones 20, des zones de rencontre, des zones piétonnes ... que l'on aurait tort de réduire à des limitations de vitesse autorisée.
Les habitants et les usagers ignorent pour la plupart la nature et le statut de ces différents espaces et par là même leurs droits et leurs devoirs.
En l’absence d'une communication suffisante par les pouvoirs publics, que nous déplorons, nous vous en proposons un décodage des règles en vigueur dans nos rues et sur nos places.
Ces dispositions du code de la route ont pour objectif d' organiser l'espace public autrement que par la loi du plus fort.

En premier lieu nous trouvons « l'aire piétonne »,

appelée aussi zone à priorité piétonne, dont l'exemple Toulousain le plus connu est la rue d'Alsace.
Ce sont des espaces publics apaisés où la promenade et la détente sont prioritaires et dans lesquels les divers modes de déplacement doivent cohabiter à l'exception des véhicules à moteur qui en sont exclus (sauf riverains, livraisons à certaines heures et véhicules de secours ou d'urgence).
La règle est simple: c'est le plus faible qui est prioritaire, à savoir dans l'ordre les personnes atteintes de handicap, les piétons, les vélos et assimilés, enfin les véhicules à moteur autorisés. Ces derniers ainsi que les vélos sont limités à une vitesse de 6 km/h qui représente l'allure du pas.
L'aménagement de l'espace doit être cohérent avec son usage .
En cas de conflit, c'est systématiquement le plus faible qui a raison.


Ensuite vient la « zone de rencontre », aussi appelée zone 20

car la vitesse y est limitée à 20 km/h.
Si les véhicules à moteur y sont tous autorisés, c'est le piéton qui est prioritaire dans ces lieux, et les automobilistes et les cyclistes doivent adapter leur comportement, un piéton ou un enfant pouvant surgir à chaque instant.
Dans notre quartier les rues St Denis, Robespierre, Pasteur, Beethoven … et la nouvelle place du Busca ont ce statut dans lequel en cas de conflit, c'est toujours le plus faible qui a raison.
Les aménagements de ces rues et de ces espaces doivent explicitement indiquer aux usagers le caractère de la zone, et se différencier clairement des voies routières. Les rues du centre comme les rues des Lois, du Taur ou Pargaminières sont de bons exemples.


Enfin la « zone 30 » est la troisième des zones particulières,

avec une limitation à 30 km/h pour tous.
Dans ce cas, le piéton ne bénéficie pas de priorité élargie, en dehors des trottoirs et des passages protégés, comme sur les 2 précédentes zones. De ce fait les trottoirs doivent répondre aux normes d'accessibilité, à savoir essentiellement une largeurs de passage de 1,40 mètres exempte de tout obstacle.
Il est à noter que les vélos ont droit de circulation à contresens.
L'entrée et la sortie de zone doivent être identifiées.
Pratiquement, toutes les rues du centre-ville (intra boulevards) et la plupart des rues du quartier du Busca ont le statut de zone 30, ce qui est le seul moyen d'assurer une relative protection des piétons/cycles afin que les accidents soient minimisés ou pour le moins n'aient pas de conséquences funestes.
Autre avantage de la zone 30 : diminution sensible de la circulation de transit.
 
Les zones 50 et 70 ne se distinguent des autres voies routières que par la limite de vitesse autorisée.
 
Voir le tableau récapitulatif sur notre site.

Tableau de synthèse des caractéristiques des zones de circulation particulières

Tableau de synthèse des caractéristiques des zones de circulation particulières

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article